Demain (texte)

Malgré le temps passé
Je n’ai jamais pu effacer
Ton regard de ma mémoire
Qui par un soir a tout changé

Notre amitié s’est transformée
En amour si tendre
Comment oublier ce soir de septembre
Où mon coeur n’a su se défendre

Je me rappelle quand tu m’envoyais la main
Ou que sur papier tu me dessinais…
Mais tout cela était-ce vrai
Je me demande ce qu’aurait été demain…

Demain n’était pas fait pour nous
Demain était fait pour vous
Est-ce que nous avons été fous
D’avoir mis sur nos coeurs un verrou…

Demain n’était pas là pour nous
Demain n’était là que pour vous
Je le sais depuis toujours
Que dans l’histoire, il ne resterait que vous
Et pas nous…

Plus de dix ans sans apercevoir ta main…
Même si notre passion fût accidentée
Sur un parcours impossible à déjouer
Je me demande ce qu’aurait été demain…

Aujourd’hui, ce regard qui avait tout changé
A été remplacé par un amour sincère
Un amour sans mystère
Et qui n’est pas déguisé…

Un homme qui pour demain va jusqu’au bout
Qui prends soin de moi, qui prends soin de nous
Ce que tu n’as jamais fait pour nous
Mais que pour vous
Demain n’était pas pour nous…

Texte de Josée Leclair (juin 2015)

Temps (texte)

Je marche et court à contretemps mais
Je franchirai vents et marrées avec pour arme
Le courage et fermerai à tout jamais ce livret
Dont les mots m’éclaboussaient par leurs larmes

Je cours sans regarder sans me retourner
Afin d’oublier ce temps qui me poursuis et
Qui m’alarme de son espoir qui me charme par moments
Et qui s’agite sur moi tel un torrent

Il m’arrive d’être fatiguée mais je cours
Sans m’arrêter dans le détour afin de te contourner
Toi mon passé que je souhaite voir expirer
Toi qui m’as tant écorché

Sans savoir ce qui m’attend je cours
À m’essouffler temps je te mens
Afin de te ralentir je te joue des tours
Pour qu’enfin tu me laisses vivre sans précédent

Je marche et sans attendre je me perds
Mais sans toi je franchirai les barrières
Temps si tu n’existes pas je m’en irai loin derrière
Là où il n’y a aucun repère

Je cours encore et encore dans le noir
Afin de ne pas te voir et malgré cette obscurité
Temps je repars avec plus de force et d’espoir
Qu’auparavant sans vulnérabilité

Je cours et sans m’arrêter j’y arriverai
Je n’ai pas dit mon dernier mot
Toi qui m’a tant fait défaut
Temps laisse-moi ce temps par défaut

Texte de Josée Leclair (2014)

Te connaître (texte)

Je croyais te connaître mais je suis tombée
De toi sans me relever sans un souffle
J’ai pleuré tu m’as tant blessé
Tu m’as arraché mon dernier souffle

Je croyais te connaître mais ta froideur
A brisé mon coeur à jamais
D’heure en heure je meurs
En espérant trouver la paix

Te connaître non je ne veux plus
Je ne te connais plus
Moi qui t’ai parlé avec mon coeur
Tu t’es bien moqué de ma douleur

Je ne veux plus connaître cette dureté
Qui t’habite tu as brisé mon rêve d’enfance
Sans aucune transparence sans pitié
Mais de cela je saurai me relever

Te connaître je croyais
Je suis tombée de haut et en bas
J’ai vu que tu m’attendais
Pour m’achever moi qui tant t’appréciais

Je te dis Adieu sans te connaître vraiment
Car jamais je ne comprendrai
Pourquoi tu ne m’as pas dit les choses avant
Pourquoi tu as attendu tout ce temps

C’est toi qui as joué avec ma sensibilité
Par ton manque d’honnêteté
Moi qui croyais te connaître
Ce que j’ai été bête

Je croyais te connaître
Mais maintenant il ne reste plus rien
De cette amitié c’est la fin
Et j’oublierai de te connaître

Texte de Josée Leclair (2013)

Te pardonner (texte)

Pourquoi devrais-je te pardonner
Tu m’as tué lentement et tout doucement
Sans aviser tu m’as jeté
Sans considération sans amitié

La déception fait plus mal que le reste
Ta fausse gentillesse m’a usé pendant des années
Pourquoi devrais-je te pardonner cette maladresse
Toi qui m’a brisé sans pitié

Comment oublier cette douleur
Que toi tu banalises sans pudeur
Toi qui m’inspirais le bonheur
Tu es maintenant ma plus grande peur

Pourquoi devrais-je te pardonner
Jamais une seule chance tu m’as laissé
Tout était décidé d’avance
Tu le savais bien je pense

Je ne veux plus penser à toutes ces journées
Où je te regardais avec fierté
Je ne veux plus entendre ces mots
Qui n’étaient que fausseté

Je ne veux plus entendre ta voix
Ni voir tes écrits que j’ai enseveli
Et enterrés le plus loin de moi
Afin que mon coeur oubli

Maintenant il ne reste plus que de la souffrance
Qu’en silence je m’efforce d’oublier
Tu m’as fais mal sans résistance
Alors pourquoi devrais-je te pardonner

Texte de Josée Leclair (2013)

Des larmes (texte)

Des larmes qui s’envolent au loin tel un paradis incertain
Me quittent comme de l’eau qui s’écoule sur ton chemin
Que tu n’as point vu c’était le destin
De me laisser partir et d’avoir jeté ma main

De la pluie qui tombe sur mon âme telle une rivière sans fin
Me transperce le corps de sa froideur
Par ton souvenir qui est toujours en vigueur
Mais qui me désertera dans un avenir prochain

Quitte mon coeur je te le demande
Quitte-moi sans attendre
Que je m’évanouisse par tant de turbulences
Qui me hantent par ton manque de transparence

Quitte mon coeur maintenant
Avant que j’abandonne par épuisement
Quitte-moi mais sans oublier
Que j’ai toujours été là malgré le temps et les années

Des larmes qui s’accumulent sur mon visage
Par tant de maladresses au passage
De ton corps sur moi de ta signature sur moi
Qui m’a déchiré par sa fausse image

De la pluie qui tombe de mes yeux avec intensité
Me quittera pour mieux te rattraper
Quand tu réaliseras que tu as perdu
Quand tu verras que là je n’y suis plus

Texte de Josée Leclair (2014)

Est-ce que je t’ai déjà dit (texte)

Est-ce que je t’ai déjà dit
que ton regard m’éblouissait
Que ton amour est parfait
pour moi, il me comble comme tu sais…

Est-ce que je t’ai déjà dit
que ta pureté m’enlaçait
Ton âme évoque ses attraits
quand tu m’emportes là où tu sais…

Dans un monde où l’amour nous fuit
T’ai-je déjà dit comme tu me plais
Malgré la pluie et les marais
tu m’émerveilles sans répit

Est-ce que je t’ai déjà dit
merci d’être resté dans ma vie
Quand je m’égare tel un délit
je t’en prie, reste à moi unit

Est-ce que je t’ai déjà dit
que ta bonté m’enchantait
Elle est ma force sans un cri
tel un silence qui ne s’oublie…

Oh! oui je t’aime tu le sais!
Mais comment te dire cet amour
qui me complète sans détour
Oh! oui je t’aime tu le sais!
Pour moi tu es le seul parcours
qui se fait sans demi-tour

Est-ce que je t’ai déjà dit
combien pour moi tu comptais
Dans mon corps c’est la folie
lorsque nous sommes vis-à-vis

Est-ce que je t’ai déjà dit
à quel point je t’aimais
Ton amour est mon pays
dans lequel je serai à jamais
tel est mon souhait…

Texte de Josée Leclair (8 mai 2016)

 Page 4 of 5 « 1  2  3  4  5 »
joseeleclair.ca