Le regard (texte)

Le regard

Le regard nous dit bien des choses
celles qui se cachent au fond d’un puits
les yeux parlent quand le coeur n’ose
et que l’âme s’agite sous la pluie

Il y a des blessures qui font plus mal qu’un coup de poing
il y a des mots qui tuent sans témoin
ceux qu’on nous dit en coin
le regard est une porte qui ne se ferme point

Les paroles sont des armes redoutables
elles peuvent faire le bien mais le mal aussi
mes yeux ne sont pas imperméables
mais le mal n’aura pas mon âme sans un cri

Le regard est comme une arme
qui ne fait pas de vacarme
il dit tout sans un bruit
il nie tout comme il détruit

Le regard, il peut être sourd malgré la rage
et tout prendre même quand on dit non
Le regard, peut tout emporter sur son passage
pourtant j’avais dit non

Comment faire pour oublier ce regard?
et si je parle, que ferais-je demain?
Ce regard, sera-t-il ma fin?
au moins je ne supporterai plus les mains
celles dont je ne voulais…

Le regard on peut s’y noyer dedans
on donne sa confiance puis vient la méfiance
s’éloigne la transparence et les beaux moments
pour faire place au silence

Le regard nous dit bien des choses
de la peine, de la colère et des mots éteints
même si encore je m’oppose
il revient comme un refrain

Un regard ne s’oublie jamais…
il se couche sur mon corps comme hier
je lui demande de partir avec l’hiver
pour qu’il emporte ce froid, ce regard de fer.

Texte de Josée Leclair (1 décembre 2017)

Actuellement, il n'y a pas de commentaires concernant cet article. Vous avez un grand honneur d'être le premier intervenant. Merci!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

joseeleclair.ca